Vendredi 24 septembre à 18 h 30 - Église de Montheron

Conférence

par Adeline Favre, collaboratrice scientifique du Musée d’art et d’histoire de Fribourg

Psautier de BonmontEtranges créatures peuplant les marges des livres, riches compositions rehaussées d’or, entrelacs compliqués des initiales insulaires, lettre formée de moines coupant du bois… Autant d’exemples de décorations de manuscrits, parfois fort mystérieuses, que nous a léguées le Moyen Âge. Née dans les monastères où la patience légendaire des moines a produit parmi les plus beaux exemples de cet art, l’enluminure s’est diffusée dans tout le monde médiéval, particulièrement prisée des puissants. Cette conférence se propose d’explorer la genèse et l’apogée de l’enluminure, partant des livres amenés sur le continent par les missionnaires des îles de Grande-Bretagne, en passant par les imposants livres de chœur fabriqués dans les monastères pour la célébration et le chant des offices, pour aboutir enfin aux riches livres d’heures commandés par les aristocrates du XVe siècle. De support de prière et de méditation, le manuscrit devient en effet au fil du temps un objet de prestige, le comble du luxe étant d’avoir un livre orné de miniatures. Nous nous intéresserons au développement stylistique de cet art ainsi qu’au contexte de production du manuscrit enluminé, avec un accent mis sur le contexte monastique en général et cistercien en particulier. Adeline Favre reviendra également sur la fonction de cette ornementation si particulière. Quel rôle, en effet, peuvent bien jouer ces saynètes facétieuses, tracées de la main des moines dans les marges des manuscrits, si proches du texte sacré ? Il s’agira pour le savoir de se rappeler que l’enluminure dépend avant tout de son support, le livre, de sa fabrication, et de sa fonction : glorifier Dieu, chacun à sa façon. Entrée libre, collecte. Renseignements, réservations par courriel à .

Illustration : Psautier de Bonmont. Milieu du XIIIe s.